Rechercher

Le carnet de musculation


Dans le choix des thèmes des carnets est naturellement venu celui sur le sport, dont la musculation et le fitness.

Dès que j’ai commencé la musculation, mon coach m’a conseillé de tout noter sur un carnet ou un cahier d’entraînement. Il y a plusieurs exercices différents dans une séance, avec des charges, des répétitions et des temps de récupération différents. Difficile de tout se rappeler.


Comme je suis un gentil garçon, j’ai obéi à mon coach et j’ai rapidement pris cette habitude avec une application mobile.

Par la suite, sans coach, j’ai gardé cette habitude. Cela me permet de préparer mes séances afin de respecter mon programme de musculation.

Et j’y ai vu un autre avantage, et non des moindres : garder la motivation ! Voir sa progression, ses performances augmenter, c’est magique.


Mais j’ai toujours préféré le papier, le toucher, le sentir, le feuilleter, le plaisir d’écrire et de conserver un objet palpable, tout ce qu’une application de musculation ne permet pas ! Un changement d’application, une application non maintenue… et tout est perdu. Alors j’ai imaginé un carnet.


Je voulais qu’il soit petit, se glisse dans une poche, qu’il soit élégant, sans dessin ni photo de biceps sur la couverture, photo qui m’aurait démotivé rien qu’en la regardant et en la comparant avec mes biceps.

Un carnet si possible fabriqué en France, car le made in France, c’est bien pour nos emplois, et pour la planète.

Avec un beau papier, sur lequel le crayon glisse bien ou qu’un feutre ne traverse pas.


Quant à ce qu’il fallait imprimer dans les pages, c’était simple : les séances d’entraînement pour respecter son programme de musculation, quelle que soit la méthode suivie (méthode classique ou méthode Lafay, freeletics, HIIT, crossfit), et un planning.



Mais en le concevant, rapidement, j’ai eu envie de rajouter des pages utiles et des pages futiles !

Donc, outre les pages du cahier d’entraînement (à remplir avant la séance d’exercices pour la préparer et se préparer mentalement, ou après la séance pour conserver le suivi des exercices réalisés, les difficultés rencontrées, ce qu’il faut changer pour la séance suivante….), il y a des pages pour noter les adresses et téléphones des salles de sport, l’adresse, l’identifiant et le mot de passe de nos blogs et forums préférés.

Un convertisseur livres kilogrammes pour ne plus avoir à chercher en permanence sur le net la conversion.

Des tableaux de records, c’est super de retrouver quelque part la charge soulevée quand j’étais au top niveau !

Des tableaux pour noter ses mensurations, on voit de suite si la prise de masse fonctionne.

Et des pages pour tracer des courbes, c’est bien tant que la courbe va dans le bon sens !

Le planning pour noter les jours où je vais à la salle, et les jours de repos, les jours où je fais autre chose.

Et de quoi noter les plans de nutrition, celui de prise de masse et celui de sèche.


Voilà, je voulais un carnet qui permette de noter tout cela, alors je l’ai édité, quelques amis l’ont testé et adopté ! Des amis qui ne font pas tous de la musculation ou du fitness, mais le triathlète et le motocross man y ont trouvé leur bonheur.


Voici le carnet : www.monpetitcalepin.fr

159 vues

Editions Danqueville 

17 route de la Natrie

16120 Graves-Saint-Amant

Contact

contact@monpetitcalepin.fr

07 87 25 09 21‬

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir Pinterest Icône